Le Musée, les collections

Envoyer par email Partager Ecoutez le texte avec ReadSpeaker

De Champollion aux Écritures du Monde

 

En 2007, le Musée Champollion - Les Écritures du Monde ouvre ses portes après presque deux années de travaux d’agrandissement et de rénovation.
 
C’est en 1986 que la Ville de Figeac décidait de rendre hommage à Jean-François Champollion, l’un des enfants du pays, en ouvrant sa maison natale au public sur le thème de l’Egypte ancienne.

Aujourd’hui, le musée s’ouvre aux écritures du monde. L’objectif est de souligner l’importance du travail de Champollion et de l’inscrire dans la prestigieuse aventure de l’écriture.

Une architecture entre patrimoine et création

 

 

L’architecture du musée a été conçue par Alain Moatti de l’agence Moatti et Rivière. Le musée s’ouvre sur la ville sur l’une des places principales par une double façade : derrière la façade médiévale en pierre, la   «  façade aux mille lettres » en cuivre et en verre est percée de caractères d’écritures du monde entier redessinés par Pierre di Sciullo, graphiste et typographe.


Le nouveau musée Champollion, rebaptisé Les Écritures du Monde, a ouvert ses portes le 28 juillet 2007. Sa façade aux 1 000 lettres, composée de pierre, de verre et de métal, permet l'accès au musée par la place Champollion. Le graphiste Pierre di Sciullo y présente des hiéroglyphes et autres signes à travers de grandes feuilles de cuivre ajourées.

La Place des Ecritures

Enchâssée dans un ensemble architectural médiéval, son sol est couvert d'une immense reproduction de la pierre de Rosette (14 x 7 m), sculptée dans du granite noir du Zimbabwe par l'artiste conceptuel américain Joseph Kosuth. Inaugurée en avril 1991, cette importante œuvre contemporaine demande également à être contemplée depuis le jardin suspendu qui domine la place.

Dans une courette attenante, la traduction en français des inscriptions est gravée sur une plaque de verre.

L'écriture, une aventure humaine

Les collections du musée Champollion racontent comment, il y a plus de 5000 ans, l’écriture est apparue en plusieurs endroits du monde : l’homme crée un système de signes dont l’organisation et les tracés permettent de rendre le langage et la pensée visibles.

Les écritures ont ensuite voyagé, évolué au gré de la main des scribes. Certaines ont permis de s’adresser aux dieux, d’instaurer un pouvoir politique ou d’appréhender le monde. Beaucoup ont profité d’innovations technologiques telles que l’invention du livre, de l’imprimerie ou du numérique.
Aujourd’hui, on imagine difficilement se passer de ces signes tracés sur la pierre comme sur le sable, qui suppléent la parole et nous relient les uns aux autres.

Collections permanentes (salle 1 à 6 )

Champollion et l'Egypte

C’est Jean-François Champollion qui vous accueille. Les lettres qu'il écrit régulièrement à son frère et ses milliers de notes de travail vous éclairent sur son cheminement, ses difficultés et ses intuitions géniales. Père de l’égyptologie, Champollion a permis de redécouvrir l’Egypte ancienne : en témoignent ici une momie, des statuettes de dieux aux multiples visages ou encore des objets qui accompagnaient le défunt dans l’Au-Delà.

L'homme, le monde et l’écriture

Une salle d'introduction permet de plonger au cœur de l'aventure des écritures : Comment l'homme a-t-il tracé les premiers signes ? Quels sont les enjeux de cette formidable invention ? Les écritures du monde sont-elles toutes déchiffrées ? Comment les écritures évoluent et voyagent-elles à travers le monde ? Objets et jeux multimédia permettent de trouver quelques réponses à ces questions.

Naissance des écritures

Les premières écritures sont apparues entre le 4e et le 1er millénaire avant J.-C en plusieurs endroits du monde : l'écriture cunéiforme en Mésopotamie, les hiéroglyphes en Egypte, le chinois, et le maya en Amérique centrale. Des inscriptions sur la pierre, l'argile, le papyrus ou le papier permettent de suivre du bout des doigts le tracé des signes et vous emmènent à la rencontre des civilisations anciennes.

L'invention des alphabets en Méditerranée

L'apparition de l’alphabet au premier millénaire avant J.-C. est une véritable révolution : il permet un apprentissage de l'écriture plus simple et plus rapide. Créés par des peuples vivant au Moyen-Orient, des dizaines d'alphabets différents voient le jour sur les rives de la Méditerranée : phénicien, hébreu, arabe, grec, latin…

Le livre, mémoire des hommes

Un nouveau support d’écriture va faire son apparition au début de notre ère : le livre. Depuis son invention jusqu'à l'ère du numérique, le livre a connu plusieurs mutations avec l'arrivée du papier en Europe, puis l'essor rapide de l'imprimerie et enfin l’explosion du numérique. Ces trois révolutions sont illustrées par des manuscrits sur parchemin, des livres enluminés, des incunables imprimés à Venise ou à Lyon et …par un livre électronique du 21ème siècle.

Ecriture, pouvoir et citoyen

Quels sont les liens qui unissent l'écriture, le pouvoir et les citoyens ? Quels sont les usages que font les sociétés de l'écrit ? Actes du pouvoir, formulaires administratifs, journaux, doléances, manuscrits intimes montrent que l'écriture peut être à la fois un outil de contrôle pour les autorités et un moyen pour chaque individu de s'informer, s'exprimer, protester, créer…

Salon multimédia

Pour approfondir certains sujets, des vidéos et des sites Internet sont à la disposition des visiteurs en fin de parcours. Un document inédit : un voyage à l’intérieur de la momie !