Vous êtes ici
Carroussel photos

Cajarc et ses célébrités : Sagan, Pompidou, Coluche

Cajarc, centre du monde chic !
 

Au XXe siècle, Cajarc voit naître une nouvelle notoriété autour de trois célébrités.

Françoise Sagan y est née le 21 juin 1935 sous le nom de Françoise Quoirez. Dans les années 60, l'enfant du pays et son frère Jacques, flanqués de leurs copains de la capitale y séjournent souvent. C'était la « Bande à Sagan ».
​L'on y a même croisé François Mitterrand flâner sous les platanes avec son amie Sagan.​

Georges et Claude Pompidou, tombés sous le charme de la région, choisirent Cajarc comme lieu de détente et de ressourcement. Ils y acquièrent une résidence sur le causse en décembre 1962.

Coluche, très attaché à une partie de l'Aveyron proche et visiteur de Cajarc s'inspira du marchand d'articles de pêche Moulinot pour écrire en 1975 son fameux sketch « Le Schmilblic ».

Françoise Sagan


Née à Cajarc en 1935 dans une famille d’industriels aisés du nom de Quoirez, elle y passe une partie de son enfance dans la maison familiale située 45, boulevard du Tour de Ville. Elle n'a que 19 ans lorsqu'elle publie en 1954 son premier roman " Bonjour Tristesse ". Le succès immédiat de ce roman, vendu à des milliers d’exemplaires lui vaut d’être traitée de « charmant petit monstre » par François Mauriac dans Le Figaro. C'est le début d'une longue carrière d'écrivaine. Elle intéresse les médias, comme enfant prodige de la littérature et comme personnage du « Tout-Paris», à la vie romantique et chaotique. Le plus souvent jugée avec sévérité pour sa vie publique et pas assez pour ses livres, disait-elle, elle garde l'image d’une icône symbolisant pour les uns la femme moderne libérée des conventions sociales, pour les autres la bourgeoise décadente et futile, indifférente aux vrais problèmes de son temps. Françoise Sagan repose dans le hameau de Seuzac.

Georges Pompidou 


C’est en 1962 que Georges et Claude Pompidou tombent sous le charme de la région au point d'y acquérir une ancienne ferme située sur le causse Cajarcois à Prajoux. « Le calme et le repos sont les raisons qui m’ont amené parmi vous, en bordure de mon Cantal natal, mais dans un site plus ensoleillé. Je viens à Prajoux pour me détendre et me reposer mais je reste à la disposition de la municipalité et des habitants de Cajarc pour examiner avec eux leurs problèmes » déclare Georges Pompidou lors d’un vin d'honneur à la mairie. Dès lors, Cajarc se retrouve médiatisée ! Des hordes de journalistes s'y pressent Le café du village est régulièrement assailli. En 1965, Pompidou accepte même de figurer sur une liste aux élections municipales et est élu maire de Cajarc ! Il décline cet honneur en raison de ses fonctions de Premier Ministre. Une allusion à cet épisode se retrouve dans le Canard Enchaîné de l'époque. Pompidou garda sa fonction de conseiller municipal jusqu’à son élection à la Présidence de la République le 15 juin 1969. La Maison des Arts Georges et Claude Pompidou  prolonge la mémoire de ce président et de son épouse passionnés d'art contemporain.

 

 

 

Coluche


En 1975, l’artiste passe quelques jours de repos entre deux tournages, dans le département voisin de l’Aveyron. En visite à Cajarc, c’est là que lui vint l’idée de son célèbre sketch « Le Schmilblick » et de son Monsieur Moulinot, marchand d'articles de pêche à Cajarc, diffusé le 04 juillet 1976 dans l'émission de Guy Lux " Midi Ring ". Cajarc lui doit d’avoir été citée de nombreuses fois dans les médias depuis cette époque.