Découvrez un hôtel restaurant unique au cœur des Causses du Quercy.Point de vu fleuri sur l'hôtel restaurant Le Grézalide.
©OTGF - L.Berton
Allez-y les yeux fermés !

Régalez-vous au restaurant Le Grézalide

Connaissez-vous ces lieux où le temps semble s’arrêter ? Ces lieux où vous pouvez vous ressourcer, le temps d’une pause, d’un repas ou d’une nuit.
Comme un paradis posé en plein cœur des Causses du Quercy : bienvenue au Restaurant Le Grézalide !

Un cadre

exceptionnel

Vous l’avez compris, Le Grézalide, c’est d’abord une ambiance, un écrin de verdure, un oasis sur les Causses. Christelle et Pascal vous accueillent dans ce majestueux château qui semble enveloppé d’une verdure revigorante. On rêve de se poser sur un siège pour contempler cette précieuse nature. Le château a toujours été un lieu de vie : prieuré, relais de gendarmerie à cheval, école ou mairie, c’est un élément clé du village de Grèzes.  Autour de lui, un incroyable jardin et un parc bucolique. Ce dernier est en accès libre, ouvert aux habitants, aux randonneurs, aux gens de passage ou aux clients pour « discuter, jouer, passer un bon moment ». Sans aucune obligation de consommer, il s’agit juste d’un lieu vivant, de rencontres. « Nous voulons que le château soit à nouveau accessible à tous. ». Le plus beau commentaire reçu : « Mais Pascal, qu’est-ce que tu fais ici ? » « On a choisi d’être ici, on a suivi notre instinct, c’est un coup de cœur de la région, du lieu. Ici on a tout de suite aimé l’environnement, les mentalités, tout est fabuleux ! ».

Toujours

aux petits soins

« Le Grézalide c’est l’accueil et l’atmosphère d’une maison d’hôtes, mais avec l’exigence d’un service et d’une table de grande qualité ». Pour travailler ici, il faut avoir de vraies qualités humaines, savoir être accueillant, « c’est le plus important pour nous ».  Christelle et Pascal aiment les rencontres et faire plaisir à leurs clients, rien n’est laissé au hasard. Côté produits, exclusivement du local : la viande vient de Saint Céré, les fruits et légumes de Quercy Primeur, le pain de Brengues…  Les plantes aromatiques proviennent de leur potager. Le vin est également choisi dans une cave locale, le 1370, « ils nous font découvrir de belles choses ». La notion d’écoresponsabilité est forte, ici on réfléchit à ce que l’on consomme et comment on le consomme. « Le plaisir est le maître mot tout en étant responsable et raisonnable ».

Racontez-nous

Christelle et Pascal, souriants, devant l'hôtel restaurant Le Grézalide.Christelle et et Pascal, les gérants chaleureux de l'hôtel restaurant.

Votre moment préféré : « Lorsque les clients sont contents du repas, le départ des clients : c’est à ce moment qu’ils nous partagent qu’ils échangent sur leurs ressentis. Ainsi que le cadre, le lieu magique : on a de la chance, l’endroit est fabuleux. On a plaisir à travailler ici ».

Votre meilleur souvenir : « TOUS ! Tout est intéressant ici ! Ah, si, quand on a repris, nous avons invité tous les habitants de Grèzes pour inaugurer le château. Nous pensions avoir quelques personnes et quelle surprise lorsque 80 personnes sont arrivées dans le parc ! Un moment vraiment très chaleureux ».

Ce que vous préférez dans le Lot : « C’est un lieu vraiment magnifique, proche de lieux touristiques remarquables avec beaucoup d’animations. On est à la fois perdu en pleine nature et proche de lieux emblématiques ».

Christelle et Pascal
Choisissez le vin et

découvrez le plat

Le menu est « surprise » conçu autour du vin, comme dans les grands restaurants. « On découvre le les plats avec le vin, le repas est accessoire ». Le fait de ne pas donner d’information sur ce que l’on va déguster donne encore plus envie de venir. Pascal cuisine avec le cœur, « j’aime partager ma cuisine, faire découvrir ».  Le goût de la cuisine, vient en partie de sa mère, « elle testait des choses, je me souviens la voir cuisiner enfant, ça m’a marqué ». Aujourd’hui Pascal emmène chaque client en voyage culinaire, parfois surprenant. « C’est toujours agréable lorsqu’on entend un client qui aime son plat dire « Je ne m’attendais pas à ça ! ». Pascal prend le soin de faire gouter ses préparations à sa femme et leurs employés. « C’est un chance pour nous ! » confie Christelle. Et les enfants ne sont pas oubliés, menu gastronomique pour eux aussi, « il faut éveiller leurs papilles » !

Deux parcours

en or

« Diplômé de l’école hôtelière de La Louvière en Belgique et après un parcours dans de très belles maisons en Belgique, Pascal termine son parcours par la finale d’un des meilleurs cuisinier de Belgique en 2003 (prix Prosper Montagné). Formé également à l’école Lenôtre et l’école Alain Ducasse, pendant plus de 15 ans, il a été chef des cuisines d’un grand établissement, au nord de Bordeaux avant de devenir directeur de restauration. Pendant ces années, finaliste du concours Taittinger et honoré du titre de chevalier de l’ordre de Prosper Montagné défendant la qualité de la table. Il remercie infiniment le prince Robert de Luxembourg de lui avoir permis de terminer son parcours dans la région de Bordeaux par le château prestigieux de Haut Brion. »

Christelle travaille dans la restauration depuis l’âge de 15 ans. Ses nombreuses expériences allant de serveuse à responsable d’un établissement, lui ont donné des connaissances clés pour gérer le Grézalide. « Christelle a un parcours riche et varié qui lui a permis d’avoir des compétences dans de nombreux domaines avec, à chaque fois, une volonté de toujours apprendre et d’aller au bout des choses » confie Pascal.

Et si vous y passiez

la nuit ?

Le Grézalide, c’est un restaurant mais aussi un hôtel. 19 chambres au total, de 19 à 50m² décorées avec soin, avec de jolis points de vue. Les chambres du château vous emmènent en voyage dans l’histoire, celles du rez-de-jardin donnent un accès direct au jardin et à la piscine. Profitez-en pour admirer les œuvres exposées des artistes (meubles  tableaux…), tout au long de votre séjour. Le château est un petit musée rempli de curiosités !

Fermer